Karine KOLL - Palingénésie

Le projet Palingénésie parle d’une histoire interrompue, une histoire qui n’a pu s’accomplir.
Aux limites du temps de l’espace, les objets usés, décolorés, parlent, comblent le vide que les êtres ont laissé, les gestes devenus intemporels s’accomplissent en un rituel perpétuel.
Les lieux résonnent de bruits, de cris, de pas, d’habitudes, portent l’empreinte de ceux qui les ont traversés, accomplis, trop vite, sans savoir.
Le temps d’un instant la vie reprend.