Les Rencontres de la Photo de Chabeuil sont reportées en 2021 Marie Bienaimé

Marie Bienaimé

 



Son expo :
publication intime

Son site :
Marie photographe

Quelques mots sur elle :

J'ai reçu mes premiers appareils photographiques jetables pour mes 8 ans. J'étais ainsi encouragée à photographier mes vacances et ma famille. J'ai eu une pratique photographique régulière mais assez dilettante jusqu'en 2003, année du décès de mon père. Mon frère retrouva dans les affaires de notre défunt un vieux reflex Canon acquis dans les années 60 au Japon, me le donna, et une fois réparé, je me mis en quête de "réussir" mes photographies, construire une espèce de mémoire, capter les instants de rien qui font le tout. Intuitivement, j'ai découvert la photographie et son sens plus profond. La photographie n'était plus juste une image, mais une sauvegarde du présent, l'alliance de plusieurs facteurs techniques et discursifs, m'amenant vers une recherche narrative. Depuis lors l'acte photographique a occupé une place de plus en plus grande dans ma vie. En 2009 j'ai décidé de lui consacrer mon quotidien. Je partage dorénavant mon temps et mon énergie entre travaux de commande et recherches personnelles (et mes enfants). Ma sensibilité m'emmène vers des interrogations sur notre condition éphémère, sensible, les traces que nous laissons. J’ai découvert avec grand bonheur la cyanotypie en 2016, j’étais ravie de retourner au labo, et j’ai cherché à « maîtriser » cette technique un peu aléatoire. Lorsque je travaille une série, je tente de répondre à mes propres questions, ou apporter une réflexion, une sensibilité que j'aime partager avec autrui. La photographie est un mode de communication magnifique, on peut toucher et rencontrer des âmes, des histoires. C'est avant tout un vecteur de dialogue et de rapprochement. Je cherche à questionner, raconter en toute simplicité. Je travaille avec la Galerie Domus, la galerie Catherine Mainguy à Lyon, et bientôt la galerie Courcelles Art Contemporain à Paris.






Top